La dimension fractale de notre chemin de vie

La dimension fractale de notre chemin de vie

Notre chemin de vie, une structure gigogne ?

Définition d’un ensemble fractal

Selon mon dictionnaire Hachette encyclopédique illustré de 1994, l’adjectif fractal « se dit d’un ensemble géométrique ou d’un objet naturel dont les parties ont la même structure (irrégulières et fragmentées) que le tout, mais à des échelles différentes ».

Wikipédia présente une définition proche, avec un extrait du « Trésor des paradoxes » de Philippe Boulanger et Alain Cohen « les objets fractals peuvent être envisagés comme des structures gigognes en tout point – et pas seulement en un certain nombre de points, les attracteurs de la structure gigogne classique. Cette conception hologigogne (gigogne en tout point) des fractales implique cette définition tautologique : un objet fractal est un objet dont chaque élément est aussi un objet fractal ».

Yllae chemin de vie dictionnaire

J’espère que vous n’êtes pas perdus, et si comme moi, vous êtes peu familier avec les conceptions fractales et autres termes scientifiques, je vous rassure, la suite de cet article sera beaucoup plus accessible. Il était cependant nécessaire de fixer le cadre, et une bonne définition permet de partir sur des bases saines, et de ne pas naviguer à l’aveugle d’affirmations en intuitions.

Notre chemin de vie

Si vous vous intéressez un peu au développement personnel, vous savez peut être (ou sans doute selon votre degré d’intérêt), que l’appréciation que nous portons sur notre chemin de vie a plusieurs niveaux. C’est d’ailleurs ce qui crée à la fois le malaise que nous ressentons parfois alors qu’une analyse objective vous dit que tout va bien, et ce qui explique le décalage entre les réactions de plusieurs individus à la même situation.

Yllae chemin de vie montagnes

Certains vont regarder le « micro », qui correspond à leurs problèmes, leur douleur ou leur joie, ce qui les touche personnellement, tandis que d‘autres vont regarder le « macro » c’est à dire le même évènement à l’échelle du pays, du continent ou de la terre. Les uns n’auront pas plus raison que les autres, et chaque analyse sera juste.

L’important, lorsqu’on voudra trouver un terrain d’entente, sera de poser les hypothèses de chaque étude, et de profiter de la mise en lumière par des points de vue différents. Chaque situation a une incidence sur les personnes, le collectif, le pays, la terre… Et chacun de ces niveaux est nécessaire et important, quelle que soit sa place.

C’est cela qui change la manière de trouver des solutions.

Et même si les échelles et éléments sont différents, la répartition spatiale des énergies sera identique à chaque niveau. Si l’on considère la même échelle de temps, une situation problématique pour l’homme ne peut pas être bonne pour la terre, et inversement. De même que quelque chose qui rend un organe malade chez un homme ne sera pas une bonne chose pour cet être humain en général.

D’où un aspect fractal, qui peut facilement passer inaperçu lorsqu’on est concentré sur un point particulier en oubliant de regarder le contexte.

Yllae chemin de vie fractale

 

Importance et intérêt des fractales sur notre chemin de vie

Il n’aura sans doute pas échappé à ceux qui me connaissent que les disciplines métaphysiques chinoises et leur manière de voir le monde a une résonnance particulière chez moi. Elles ont cependant une dimension parfois malaisée à comprendre pour nos esprits occidentaux très cartésiens et analytiques.

Cette conception du monde est en effet beaucoup plus globale et a une particularité que je trouve très intéressante.

Elle considère que chaque élément a une place, une influence et des liens avec la globalité, l’ensemble, le tout, aussi infime ou gigantesque que soit cet élément.

Yllae chemin de vie équilibre

L’analyse occidentale dit qu’on a toujours besoin d’un plus petit que soi. La notion de comparaison (plus petit, plus gros, plus grand, moins fort…) introduit un risque de jugement. Pourquoi ? Car la comparaison ne fonctionne que par rapport à une référence. On ne dit pas « je suis plus petit » mais « je suis plus petit que Paul ». Si on oublie de préciser cette référence pour remettre la comparaison dans son contexte, on tombe dans le jugement rigide et décourageant du « pas assez ceci » ou « trop cela », en oubliant que chaque force peut être une faiblesse dans un contexte différent, où une apparente faiblesse deviendra une force.

Yllae chemin de vie ours

L’analyse globale observe et constate. Je suis petit ou gros ou grand… Il s’agit d’un état des lieux sans jugement. On regarde clairement ce qui est, pour connaître nos capacités et pouvoir agir en toute circonstance du mieux possible en fonction de nos aptitudes. Quoi qu’il fasse et quels que soient ses efforts, un ours ne nagera jamais aussi bien qu’un saumon, mais hors de l’eau, il survivra beaucoup mieux. 

L’analyse globale considère ainsi que la liaison entre chaque partie d’un tout produit une responsabilité commune et partagée. On a besoin d’eau et de terre pour faire pousser une graine.

L’une et l’autre, ensemble. Peu importe qui est l’eau et qui est la terre. Ce qui compte c’est d’être ensemble, chacun à sa place.

A la recherche d’une harmonie entre l’Homme et son environnement, de la plus petite à la plus grande échelle.

Yllae chemin de vie pissenlit

 

Crédits photos : Pixabay